Quartier Foch : le projet irrite les riverains – Ouest France

Quartier Foch : le projet irrite les riverains – Ouest France

Quartier Foch : le projet irrite les riverains – Ouest France

Une nouvelle réunion publique organisée par la municipalité avait lieu jeudi soir dans le quartier Foch à Concarneau. Elle visait à présenter les résultats de la consultation en ligne sur le projet d’aménagement du quartier. Elle n’a pas convaincu.

« L’écoquartier c’est l’idée que l’on retient de cette consultation. Les logements sociaux bien sûr on les garde aussi ». En conclusion d’une réunion publique qui s’est terminée tard dans la soirée jeudi, Marc Bigot, adjoint à l’urbanisme, a tenté de se faire entendre. L’atmosphère était crispée à la maison des associations de Concarneau. En jeu, l’aménagement prochain du quartier Foch, pour lequel une modification du PLU (Plan local d’urbanisme) est nécessaire afin de rendre constructible le secteur (Ouest France du 22 avril). Au cœur de ce projet, la construction de 120 nouveaux logements, impliquant notamment la disparition de la moitié de l’espace vert du quartier aujourd’hui fermé (de 5000m² actuellement, à 2700m²).

« Les habitants sont furieux »

Les conclusions assez brèves de la municipalité contrastaient hier avec les nombreux points de désaccord avec les habitants débattus au cours de la réunion. Organisé afin de présenter les résultats de la consultation numérique organisée en mars avant une nouvelle enquête publique, le rendez-vous n’a pas convaincu, loin s’en faut, la majorité des personnes présentes, dont l’association Cornouaille, qui regroupe des habitants du quartier. « Les habitants sont furieux, car on nous a consultés plusieurs fois, mais leur projet n’a pas changé d’un iota », confiait Dominique Grunenwald, le président de l’association. « À part l’écoquartier, sur lequel on n’a aucune précision ».

Si la consultation s’est limitée à 64 contributions et 595 votes, des riverains pour la plupart, elle a vu émerger un quasi consensus sur la plupart des thématiques proposées. Il y en avait quatre : les futures constructions, les espaces verts, les équipements et services, et les déplacements. Des idées y étaient proposées. Pour, contre ou mitigé, les contributeurs pouvaient aussi rajouter les leurs. Réhabiliter plutôt que détruire, élargir les trottoirs, ouvrir une médiathèque, une boulangerie ou une pépinière d’entreprises plutôt que d’envisager seulement de nouveaux logements figurait parmi les idées développées par les riverains. Ceci « afin de redynamiser la vie dans le quartier, et d’éviter qu’elle ne devienne une cité-dortoir ».

« Il nous faut des endroits où l’on respire dans une ville »

La préservation de l’espace vert était une des priorités des riverains présents dans la salle. « Il nous faut des endroits où l’on respire dans une ville », « ça ne sert a rien de faire un parc trop petit, regarder le square des Filets bleus, les gens se marchent dessus » : les interventions à ce sujet se sont multipliées. « Vous avez de nombreux espaces naturels à Concarneau, regardez toutes les plages », a argumenté l’adjoint au maire. La hauteur des bâtiments et la densité urbaine du quartier ont également été discutées.

« Dans ce projet global, il y a un curseur qu’il va falloir placer, en faveur de la nature ou de l’urbanisation », a assené en forme d’ultimatum Dominique Grunenwald. À la fin de la réunion, le flou régnait sur de nombreux aspects du projet, notamment sur le bâtiment Augustin Dupouy et son éventuelle réhabilitation. « Le projet a évolué, mais peut-être pas dans votre sens effectivement », concluait Marc Bigot. Et une dame de l’interroger : « On est venu pourquoi si tout était déjà fixé ? ».

 

Article Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/concarneau-29900/foch-le-projet-continue-d-irriter-les-riverains-5122217

asso cornouaille

Laisser un commentaire