Lettre ouverte au Maire de Concarneau

Lettre ouverte au Maire de Concarneau

Monsieur le Maire,

Vous avez pris le temps de m’appeler pour me faire part de votre déception à la lecture d’un article paru dans Le Télégramme du 23 juillet dernier, à la suite du dépôt du rapport de l’enquête publique sur la modification du PLU du secteur Foch. Mais votre interprétation est de nature à faire oublier que seuls les riverains se sont sentis concernés, et surtout que pas une seule contribution à cette enquête publique n’a été favorable au projet. Néanmoins vous déclarez vouloir « aller à la rencontre des riverains ». Nous serons attentifs à la considération que vous saurez apporter à la réponse sans équivoque exprimée par la population lors de cette enquête.

Malgré plusieurs rencontres et une pétition portant fin juin 450 signatures, vous avez pris la décision d’accorder simultanément deux autorisations d’urbanisme à des promoteurs privés sur de grands espaces verts de la ville (rue de Courcy et rue Victor Hugo) au mépris de la réprobation clairement exprimée de vos administrés. Cette décision a eu pour effet de porter le nombre de signataires de la pétition à 2300 aujourd’hui!

Rue Victor Hugo, nous avons choisi la voie de recours gracieux car elle vous permet de revenir sur une mauvaise décision, qui est en outre une erreur politique.

A court terme, faute d’annuler votre décision, des recours seront formés devant le Tribunal administratif de Rennes. Le permis de construire d’ACP IMMO est entaché de nombreuses illégalités, de non-conformités avec le Code de l’urbanisme, la Loi « Littoral » et le PLU de notre commune, avec en perspective son annulation par le Tribunal administratif. Retirer votre arrêté du 28 juin 2016 permettra d’éviter cette procédure et de rétablir le calme dans le quartier.

A moyen terme, s’il est bien compris que « 450 signatures ne valent pas grand-chose devant un tribunal administratif » selon les termes fort démocratiques de l’un de vos proches conseillers, leur nombre d’aujourd’hui se transformera en autant de bulletins de vote lors des prochaines échéances, et nous saurons leur rappeler la considération de l’équipe sortante pour les électeurs le moment venu.

A long terme, le retrait de ce permis de construire rue Victor Hugo montrera à la population que ses préoccupations sont entendues. Elle saura garder de l’équipe actuelle l’image de son opposition à l’urbanisation spéculative. Les bétonneurs sans scrupules n’hésitent pas, comme rue Jacques Toiray, à vanter une « situation d’exception, à 100 mètres des plages » en violation flagrante de la loi « Littoral « . Le démantèlement envisagé de la propriété DEPOID, considéré par beaucoup comme « la mort programmée de la ville », serait un signal donné aux promoteurs qu’ils peuvent désormais tout se permettre, et marquerait pour des décennies l’image du Maire qui aurait laissé se produire un tel saccage patrimonial.

Vous nous faites reproche de venir de l’extérieur, et « d’occuper nos retraites en nous amusant à entrainer une partie de la population dans notre jeu « . Nous ne nous amusons pas, certains d’entre nous ont choisi de venir vivre ici, et leur préoccupation est la préservation du site, et du cadre de vie qui nous entoure. Mais surtout c’est faire peu de cas de l’adhésion immédiate d’anciens Concarnois habitant le quartier qui ont rejoint l’association et participent à l’action qu’elle conduit, et plus largement du soutien spontané exprimé par de nombreux Concarnois de longue date qui ont signé notre pétition.

Dans le même temps vous n’hésitez pas à rappeler qu’en matière de contentieux d’urbanisme, vous avez souvent gagné, parfois perdu. Nous avons trop de respect pour la fonction de Maire pour croire que l’urbanisme pourrait être un jeu. Nous espérons sincèrement que vous saurez reconnaître avant qu’il soit trop tard le bien-fondé de notre démarche. Une fois encore, nous vous prions d’annuler votre arrêté n° PC 29 039 16 00052 accordé le 28 juin 2016, porteur d’un désastre environnemental et paysager.

Croyez, Monsieur le Maire, à l’assurance de notre considération distinguée.

Dominique GRUNENWALD

Président de l’Association de Défense des Riverains du Quartier de la Plage de Cornouaille

asso cornouaille

Laisser un commentaire