Îlot Foch. Le commissaire épingle le projet municipal – Le Telegramme

Îlot Foch. Le commissaire épingle le projet municipal – Le Telegramme

Îlot Foch. Le commissaire épingle le projet municipal – Le Telegramme

Le rapport sur l’Ilôt Foch rédigé par un commissaire indépendant dénonce un projet municipal mal annoncé et mal ficelé. Disponible en mairie, le texte à la plume bien acérée n’est pas contraignant, mais il renforce la détermination des riverains. L’association Cornouaille va de surprise en surprise. Elle a été fondée au printemps par des habitants de la corniche opposés à l’urbanisation galopante de leur quartier. En quelques mois, elle a déjà fédéré 120 voisins, ce qui n’a pas empêché la délivrance de permis de construire rues Victor-Hugo et Courcy ces dernières semaines. Cette fois, c’est le projet de l’îlot Foch (130 logements et des bâtiments collectifs), dont les résultats de l’enquête publique viennent d’être publiés, qui les préoccupe. dominique-grunenwald-et-etienne-lang-membres-fondateurs-de_3011614Jean-Claude Lebunetel, le commissaire enquêteur indépendant désigné pour étudier le projet, comme l’impose la procédure de modification du plan local d’urbanisme, y exprime sa position pour le moins réservée. Extrait : « La note de présentation justifiant le changement de zonage n’est pas du tout étayée, le rédacteur se contentant d’affirmer une volonté municipale (…) si je comprends aisément le désir de la municipalité visant à capter des jeunes couples sur son territoire afin de stopper les fermetures de classes, voire d’écoles, les données socio-économiques ne semblent pas être porteuses pour réussir ce projet ». Et l’enquêteur de pointer un déficit d’information qui le met « mal à l’aise », jusqu’à craindre un projet de modification du plan local d’urbanisme « limitant la procédure d’enquête publique à une présentation du projet déjà approuvé. » En résumé, le commissaire n’est vraiment pas convaincu et le mémoire que le maire lui a envoyé le 10 juin pour y remédier n’y a rien changé.
20.000 habitants à tout prix
Du côté de l’association Cornouaille, Dominique Grunenwald et Étienne Lang sont soulagés, même s’ils savent que le rapport du commissaire est purement consultatif et que la mairie peut choisir de passer outre. « Nous ne sommes pas opposés par principe, souligne Étienne Lang, vice-président de l’association. Il est clair que le quartier Maréchal-Foch doit être aménagé. On aimerait juste que les projets soient un peu plus réfléchis. Pourquoi ne pas construire un éco-quartier ? Au moins, cela aurait du sens et serait cohérent avec les objectifs de l’Agenda 21 dont la mairie parle tout le temps ! » Comme le pointe le commissaire enquêteur, le projet actuel est relativement flou, la mairie insistant sur sa volonté de construire des logements pour attirer des jeunes couples notamment. « Le problème c’est que l’on ne pense pas avant au travail qu’ils pourraient exercer ni même aux logements déjà vacants, dénonce Dominique Grunenwald. On a l’impression que le maire veut absolument ses 20.000 habitants pour franchir un seuil et avoir le droit à des indemnités plus élevées. »
© Le Télégramme

http://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/ilot-foch-le-commissaire-epingle-le-projet-municipal-23-07-2016-11158345.php

 

asso cornouaille

1 commentaire pour l’instant

Lettre ouverte au Maire de Concarneau – Asso Cornouaille Publié le6:38 - Sep 26, 2016

[…] avez pris le temps de m’appeler pour me faire part de votre déception à la lecture d’un article paru dans Le Télégramme du 23 juillet dernier, à la suite du dépôt du rapport de l’enquête publique sur la modification du PLU du secteur […]

Laisser un commentaire