Corniche. Asso Cornouaille ne lâche pas le morceau – Le Telegramme

Corniche. Asso Cornouaille ne lâche pas le morceau – Le Telegramme

Dans une lettre ouverte envoyée hier au maire, Asso Cornouaille démontre qu’elle ne lâche pas le morceau concernant les deux autorisations d’urbanisme accordées à des promoteurs privés rues de Courcy et Victor-Hugo (Le Télégramme du 2 juillet). Dès le départ, les projets immobiliers envisagés dans ce secteur ont inquiété les riverains et une pétition a circulé recueillant 400 signatures. Mais maintenant, la pétition affiche 2.300 signatures et l’association, présidée par Dominique Grunenwald, qui parle d’une « réprobation clairement exprimée de vos administrés », est décidée à aller plus loin. Concernant la rue Victor-Hugo, l’association précise : « Nous avons choisi la voie de recours gracieux car elle vous (NDLR : le maire), permet de revenir sur une mauvaise décision, qui est en outre une erreur politique ». L’association précise aussi que « faute d’annuler votre décision, des recours seront formés devant le Tribunal administratif de Rennes ». Asso Cornouaille estime en effet que « Le permis de construire est entaché de nombreuses illégalités, de non-conformités avec le code de l’urbanisme, la loi Littoral et le PLU de notre commune ». De plus, l’association pense que « le démantèlement envisagé de la propriété Depoid (NDLR : un compromis de vente a été signé avec un promoteur pour une opération de 17 appartements et 34 places de parking), serait un signal donné aux promoteurs qu’ils peuvent désormais tout se permettre, et marquerait pour des décennies l’image du maire qui aurait laissé se produire un tel saccage patrimonial ».

 

© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/corniche-asso-cornouaille-ne-lache-pas-le-morceau-17-09-2016-11220791.php

 

asso cornouaille

Laisser un commentaire