Archive dans juillet 2016

Îlot Foch. Le commissaire épingle le projet municipal – Le Telegramme

Îlot Foch. Le commissaire épingle le projet municipal – Le Telegramme

Le rapport sur l’Ilôt Foch rédigé par un commissaire indépendant dénonce un projet municipal mal annoncé et mal ficelé. Disponible en mairie, le texte à la plume bien acérée n’est pas contraignant, mais il renforce la détermination des riverains. L’association Cornouaille va de surprise en surprise. Elle a été fondée au printemps par des habitants de la corniche opposés à l’urbanisation galopante de leur quartier. En quelques mois, elle a déjà fédéré 120 voisins, ce qui n’a pas empêché la délivrance de permis de construire rues Victor-Hugo et Courcy ces dernières semaines. Cette fois, c’est le projet de l’îlot Foch (130 logements et des bâtiments collectifs), dont les résultats de l’enquête publique viennent d’être publiés, qui les préoccupe. Lire la suite

Les riverains de la Corniche vent debout – Ouest France

Les riverains de la Corniche vent debout – Ouest France

Des Concarnois vont déposer un recours auprès du tribunal administratif contre un permis de construire accordée rue Guillou.

L’éditorial d’André Fidelin, paru dans le magazine de la ville du mois de juin, a captivé quelques lecteurs. L’élu y décrit « le bien vivre à Concarneau », rappelle « l’authenticité » de la ville, « ses vieilles pierres » et « ses allées boisées ». Une description qui a profondément irrité les membres de L’Asso Cornouaille. Ce jeune collectif qui fédérerait 120 adhérents a été créé suite à la découverte d’un permis de construire autorisant la construction d’un immeuble au 2, boulevard Alfred Guillou, en plein coeur de la Corniche.

Lire la suite

Permis signé riverains déterminés – Le Telegramme

Permis signé riverains déterminés – Le Telegramme

Le permis de construire du futur immeuble du 2, boulevard Alfred-Guillou, dans le quartier de la Corniche a été publié hier. Déçus, les riverains qui s’y opposent, au sein de l’Asso Cornouaille, n’entendent pas baisser les bras. Dominique Grunenwald et Étienne Lang n’ont pas eu d’autre choix que d’assister impuissants à la scène. Hier, un huissier est venu constater l’affichage du permis de construire sur la porte du garage du 11, rue Victor-Hugo. Ce qui attriste les deux hommes, respectivement président et vice-président de l’Asso Cornouaille fondée le mois dernier, n’est pourtant pas là, mais juste derrière. Le garage une fois rasé, devrait en effet conduire à un immeuble de 17 appartements et 34 places de parking. « Vous entendez ces bruits d’oiseaux ? Vous voyez ces arbres magnifiques », Lire la suite